Le climat au coeur de la tournée asiatique de Hollande

dimanche 1 novembre 2015 12h00
 

* Voyage de trois jours en Chine et en Corée

* Pékin sera un acteur central de la COP21 de décembre à Paris

* Les "clauses de révision" au coeur des négociations

par Elizabeth Pineau

PARIS, 1er novembre (Reuters) - François Hollande entame lundi une tournée asiatique de trois jours en Chine, acteur central de l'accord espéré à la Conférence sur le climat de décembre à Paris, puis en Corée du Sud, où aucun président français n'est allé depuis 15 ans.

A un mois de la COP21 (30 novembre-11 décembre), l'Elysée prend mille précautions oratoires pour ne pas perturber le dialogue en cours avec Pékin, premier pollueur mondial en pleine prise de conscience "verte" et donc arbitre des négociations.

"La Chine souhaite fonder son développement sur l'innovation et des technologies propres. Ses objectifs de croissance doivent être compatibles avec la limitation des gaz à effet de serre", dit un conseiller de François Hollande, assurant que les deux pays sont "dans une phase d'échanges intenses".

Les discussions portent essentiellement sur les modalités des futures "clauses de révision", rendez-vous réguliers permettant de vérifier, voire de réviser à la hausse les engagements pris à Paris pour contenir la hausse des températures en-deçà de 2°C d'ici la fin du siècle.

"Les Chinois ont montré depuis longtemps une volonté de succès à Paris. Nous serions extrêmement déçus si la question des clauses de révision n'était pas tranchée positivement", déclarait Laurent Fabius à des journalistes mardi dernier.   Suite...