Compromis entre Etats de l'UE sur la pollution des voitures

mercredi 28 octobre 2015 18h47
 

* L'accord plus souple que les propositions de la Commission

* Des eurodéputés mécontents

* Divisions entre pays

par Barbara Lewis

BRUXELLES, 28 octobre (Reuters) - Les pays de l'Union européenne (UE) sont parvenus mercredi à un compromis sur de nouvelles procédures de tests des émissions polluantes dans le secteur automobile, qui permettront aux voitures de continuer à émettre plus du double des plafonds prévus malgré l'émotion suscitée par le scandale Volkswagen.

Ce compromis, arraché après plusieurs heures de discussions au sein du comité technique pour les véhicules à moteur (CTVM), édulcore les propositions de la Commission européenne en raison de la volonté exprimée par plusieurs Etats membres de préserver l'industrie automobile.

Les documents consultés par Reuters sur les positions de chacun des Etats membres à l'entame des négociations montrent de profondes divisions entre pays, l'Allemagne figurant notamment parmi les partisans d'une certaine souplesse accordée aux constructeurs.

A l'opposé, les Pays-Bas ont été le seul pays à voter contre le compromis, le jugeant trop laxiste.

L'accord conclu mercredi définit ainsi un "facteur de conformité" de 2,1 à partir de fin 2017, signifiant que les véhicules pourront produire plus de deux fois plus d'émissions polluantes que la limite officielle.   Suite...