LEAD 1-GB/Télécoms-Feu vert provisoire au rachat d'EE par BT

mercredi 28 octobre 2015 11h48
 

(Actualisé avec la réaction de Vodafone, précisions, contexte, cours de Bourse)

par Paul Sandle

LONDRES, 28 octobre (Reuters) - La direction britannique de la concurrence a donné mercredi son feu vert provisoire à l'achat par BT de l'opérateur mobile EE, une opération de 12,5 milliards de livres (17,3 milliards d'euros) qui donnera naissance au numéro un local du haut débit et de la téléphonie fixe et mobile.

BT a racheté EE à Orange et à Deutsche Telekom en février et la Competition and Markets Authority (CMA) juge que l'acquisition "ne débouchera sans doute pas sur un affaiblissement sensible de la concurrance dans quelque marché que ce soit au Royaume-Uni".

La transaction aboutira à regrouper les plus de 10 millions d'abonnés de BT avec les 24,5 millions d'abonnés mobiles d'EE.

"Nous estimons, en première analyse, que dans certaines régions, il est improbable qu'ils aient à la fois la capacité et l'intention (de porter atteinte à la concurrence) et que dans d'autres, les retombées d'une tentative en ce sens seraient limitées", observe la CMA, qui publiera son rapport définitif d'ici le 18 janvier 2016.

La décision de la CMA n'est pas du goût des concurrents, dont beaucoup dépendent des infrastructures de BT pour leurs propres services, redoutant de ce fait des abus de position dominante de ce dernier.

"Nous sommes déçus par la lecture de ces premières conclusions", a dit un porte-parole de Vodafone, ajoutant que ce dernier estime que la fusion "aura un impact négatif sur le marché et les services disponibles pour des millions de particuliers et d'entreprises britanniques".

Dans la mesure où le mariage BT-EE rapproche un fournisseur de haut débit et un opérateur mobile, il pose moins de problèmes de concurrence que l'alliance directe de deux opérateurs mobiles, qui réduirait le nombre d'acteurs et de réseaux du marché.   Suite...