Paris et Berlin célèbrent leur industrie à front renversé

mardi 3 novembre 2015 15h10
 

* Pour la version pdf : bit.ly/1k5NxJO

* La France importe toujours plus de biens manufacturés

* La production manufacturière en repli, pas la valeur ajoutée

* En route vers un nouveau modèle productif ?

PARIS/BERLIN, 3 novembre (Reuters) - L'Allemagne et la France fêtent mardi leur industrie, la première empêtrée dans le scandale Volkswagen, la seconde encouragée par de timides gains à l'export qui tranchent avec les discours alarmistes sur sa débandade industrielle.

La France semble d'ailleurs faire preuve d'un dynamisme productif qui n'a rien à envier à celui de son grand voisin et pourrait même s'être mieux préparée que lui aux mutations à venir.

A Berlin, la chancelière Angela Merkel et son vice-chancelier et ministre de l'Economie Sigmar Gabriel ont répondu à l'appel pour la septième édition annuelle de la "Journée de l'industrie" placée sous le signe de l'adaptation du secteur dans un monde digitalisé.

Mais c'est sur les conséquences potentielles pour l'économie allemande de la fraude de Volkswagen aux tests anti-pollution qu'Angela Merkel a surtout voulu rassurer.

Le "Made in Germany est une bonne marque et ce qui est arrivé avec VW n'a pas changé cela", a-t-elle martelé.   Suite...