Au Salon auto de Tokyo, la baisse du marché chinois relativisée

mercredi 28 octobre 2015 11h21
 

TOKYO, 28 octobre (Reuters) - Plusieurs des principaux constructeurs mondiaux présents au Salon automobile de Tokyo ont cherché mercredi à rassurer sur l'évolution du marché chinois, dont l'évolution inquiète depuis plusieurs mois.

Les ventes de voitures en Chine, premier marché automobile du monde, ont enregistré en septembre leur première hausse en six mois et leur croissance sur les neuf premiers mois de l'année n'est que de 0,3%.

Pour Volkswagen, premier constructeur en République populaire, la demande chinoise est cependant loin d'avoir atteint son sommet.

"Le marché chinois a sans doute évolué, passant des grandes villes à des régions plus petites, où il y a davantage de demande en termes de mobilité et de voitures", a déclaré mercredi Herbert Diess, le directeur de la marque Volkswagen, lors du Salon automobile de Tokyo.

"Nous ne pensons pas que le marché chinois ait atteint un pic mais il est certain que le taux de croissance ralentit", a-t-il ajouté.

De son côté, Carlos Ghosn, PDG de Nissan, a dit ne pas être inquiet pour le potentiel à long terme qu'offre l'économie chinoise.

"Je pense qu'il s'agit d'une correction temporaire", a-t-il expliqué à Reuters à propos de l'évolution récente du marché automobile chinois.

"L'économie en Chine a crû si rapidement que, de temps en temps, elle a besoin d'une période de remise en ordre. C'est ce qui est en train de se passer aujourd'hui."

"Je ne suis absolument pas préoccupé par le potentiel de la Chine à moyen et long termes, particulièrement pour le secteur automobile", a poursuivi Carlos Ghosn.   Suite...