LEAD 1-T. Italia en hausse sur des conjectures de fusion au Brésil

lundi 26 octobre 2015 13h09
 

(Actualisé avec précisions sur projet de LetterOne, contexte, cours de Bourse)

MILAN, 26 octobre (Reuters) - L'action Telecom Italia a gagné jusqu'à 3% lundi matin en Bourse de Milan, en raison de conjectures sur une éventuelle fusion impliquant sa filiale brésilienne TIM Participaçoes.

Oi SA, le quatrième opérateur mobile brésilien, a reçu vendredi une proposition de la société d'investissement LetterOne Group en vue de s'allier à TIM, numéro deux du marché au Brésil.

Dans un document boursier déposé lundi, LetterOne, contrôlée par le milliardaire russe Mikhaïl Fridman, se dit prête à investir jusqu'à quatre milliards de dollars (3,63 milliards d'euros) dans Oi, si l'affaire avec TIM se fait. Elle exige d'être un partenaire exclusif dans la recherche d'un accord en vue de parvenir à cette fusion.

"La proposition est en train d'être analysée comme il se doit par la société conjointement avec ses conseillers juridiques et financiers", déclare le directeur financier d'Oi, Flavio Guimarães, cité dans ce document boursier.

Telecom Italia réalise le tiers environ de son chiffre d'affaires par l'intermédiaire de sa filiale brésilienne dont il détient 67% du capital.

Cette dernière apparaît comme une partie prenante évidente à une consolidation prévisible des télécoms brésiliennes, soit comme prédateur soit comme proie. Contrairement à Oi, dont la dette dépasse 38 milliards de reals (environ 9 milliards d'euros), TIM est peu endettée ce qui lui donne une plus grande souplesse d'action.

Des sources ont déclaré à Reuters qu'une fusion permettrait de générer plus de 20 milliards de reals d'économies et de synergies.

TIM a démenti il y a quelques semaines être en discussions avec Oi en vue d'un possible rapprochement.

Vers 12h00 GMT, l'action Telecom Italia ne gagnait plus que 1,14% à 1,156 euro mais faisait tout de même mieux que l'indice européen des télécoms, en hausse de 0,24% au même moment. (Avec Guillermo Parra-Bernal et Alberto Alegiri Jr, Wilfrid Exbrayat et Bertrand Boucey pour le service français)