Apple attendu à Wall Street, record en vue pour le Nasdaq-100

dimanche 25 octobre 2015 16h58
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK, 25 octobre (Reuters) - Les valeurs technologiques continueront de tenir le haut de l'affiche à Wall Street lors de la semaine à venir, avec un possible record pour l'indice Nasdaq 100 si Apple ne déçoit pas avec ses résultats mardi soir.

Grâce aux résultats meilleurs que prévu d'Alphabet , Amazon et Microsoft, les "techs" ont permis cette semaine au marché d'oublier pour de bon son accès de faiblesse du mois d'août, sa pire correction en quatre ans. L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a pris 0,9% sur la semaine, à 17.646,70 points, le S&P-500 a encore gagné 1,1% à 2.075,15 et le Nasdaq Composite s'est adjugé 2,27% à 5.031,86.

La hausse a été générale sur les marchés boursiers mondiaux, aidés également par un discours très accommodant de Mario Draghi -- le président de la Banque centrale européenne qui a laissé entrevoir une amplification de son programme de rachats d'actifs -- et par une nouvelle baisse de taux en Chine.

Les facteurs de soutien attendus cette semaine à Wall Street sont le statu quo prévisible de la Réserve fédérale sur ses taux à l'issue de sa réunion monétaire de mardi et mercredi, la statistique préliminaire de la croissance américaine au troisième trimestre publiée jeudi, et les résultats d'Apple qui tomberont mardi après la clôture.

Le Nasdaq-100, qui comprend Apple, n'est qu'à 1,5% de son plus haut de l'année et à 4,0% de son record absolu qui remonte à mars 2000, lors de la bulle de la "nouvelle économie".

Depuis le 25 août, date où l'indice a touché son plus bas de 2015, Intel et Microsoft ont repris chacun plus de 30% tandis que les cours de Bourse d'Amazon et de Facebook se sont redressés de respectivement 28 et 23%.

Apple est resté à la traîne, ne reprenant que 14,8% sur ces deux mois à comparer à un gain de 15,1% pour le Nasdaq-100.

Et malgré un bond de 7,2% sur la semaine, sa meilleure performance hebdomadaire depuis un an, le titre du fabricant de l'iPhone n'a pas atteint de record ou de plus haut de plusieurs années contrairement à Microsoft, Facebook, Alphabet ou Amazon.   Suite...