October 23, 2015 / 8:19 PM / in 2 years

LEAD 2-Les valeurs high tech ont dopé Wall Street

5 MINUTES DE LECTURE

* Gain de 0,9% pour le Dow, de 1,1% pour le S&P, de 2,27% pour le Nasdaq

* High tech et Chine ont soutenu les cours

* La prévision de recul des bénéfices du S&P-500 revue en baisse (Actualisé avec des précisions, éléments de change et obligataires)

par Abhiram Nandakumar et Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 23 octobre (Reuters) - Wall Street a terminé la dernière séance de la semaine en nette hausse, augmentant ainsi ses gains de la veille, portée par un "rally" des valeurs high tech après les solides résultats de Microsoft, d'Alphabet et d'Amazon.

La baisse des taux intervenue en Chine a également constitué un élément de soutien.

Le Dow Jones a pris 157,54 points (0,90%) à 17.646,70 points. Le S&P-500, plus large, a gagné 22,64 points (1,10%) à 2.075,15. Le Nasdaq Composite a avancé de 111,81 points (2,27%) à 5.031,86.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow gagne 2,5%, le S&P-500 2,1% et le Nasdaq Composite 3%. Le S&P-500 se retrouve dans le vert depuis le début de l'année, alors qu'il était en territoire négatif depuis le 19 août. Il termine au-dessus de sa moyenne mobile de 200 jours pour la première fois depuis le 19 août également. Le S&P est en hausse de 0,8% depuis le début de l'année et de 7,1% depuis le début octobre.

Microsoft a fini sur une hausse de 10,4% à 53,03 dollars, après avoir inscrit en séance un pic de 15 ans de 54,07 dollars. Le géant de l'informatique a publié jeudi un chiffre d'affaires meilleur que prévu pour le neuvième trimestre d'affilée.

Le géant de l'informatique a apporté la plus grosse contribution à la hausse des trois indices principaux.

Alphabet, nouvelle holding de Google, et Amazon.com ont eux aussi atteints de nouveaux sommets grâce à des résultats qui ont battu le consensus.

Alphabet a gagné 5,61% à 719,33 dollars, après un pic de 752,50 dollars en séance, et Amazon a pris 6,2% à 599,03 dollars, après un sommet de 619,45 dollars en cours de journée.

Toujours dans le secteur high tech, Apple a gagné 3%, Facebook 2,5% à 102,19 dollars, ayant franchi pour la première fois la barre des 100 dollars en séance, et Twitter 3,9%.

L'indice S&P de l'informatique a progressé de plus de 3%, soit la plus forte hausse sectorielle de la journée et de loin.

La Banque populaire de Chine (BPC) a abaissé ses taux directeurs vendredi pour la sixième fois depuis novembre, et elle a aussi réduit le coefficient des réserves obligatoires, tentant à nouveau de faire redémarrer une économie en phase de ralentissement.

Les places boursières mondiales ont accentué leurs gains après ces annonces, faites de surcroît au lendemain des déclarations prometteuses de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE).

Ces déclarations ont toutefois pesé sur l'euro qui a perdu 3,05% contre le dollar cette semaine. C'est sa baisse hebdomadaire la plus marquée depuis mai. L'euro accuse aussi un recul de 1,4% contre le yen cette semaine, le plus prononcé depuis six semaines.

La décision chinoise a elle affecté les Treasuries, qui ont réagi comme souvent en sens inverse de la Bourse, et le rendement du 10 ans a atteint un plus haut de deux semaines de 2,099% en séance. Le rendement du 30 ans a inscrit un pic de 2,93%.

Sur l'ensemble de la semaine, les Treasuries n'ont toutefois guère bougé.

Les analystes voient les résultats de sociétés du troisième trimestre d'un meilleur oeil après la forte performance des valeurs high tech. Ils pensent que les bénéfices des entreprises de l'indice S&P-500 n'auront plus baissé que de 2,8% durant cette période, alors qu'ils anticipaient 4,9% à l'ouverture de la "saison", selon des données de Thomson Reuters.

Parmi celles qui ont publié leurs comptes ce vendredi, le leader mondial des produits d'entretien Procter & Gamble a pris près de 3%, grâce à un bénéfice supérieur au consensus et à une prévision de reprise de la croissance organique durant le trimestre en cours.

Whirlpool laisse au contraire 8,7%, car le numéro un mondial de l'électroménager a abaissé le jalon haut de sa fourchette de prévision du bénéfice annuel.

On compte 1.806 hausses contre 1.252 baisses sur le Nyse et 1.872 hausses pour 956 baisses sur le Nasdaq. Le volume a été de 7,6 milliards de titres échangés, un peu au-dessus de la moyenne quotidienne de 7,3 milliards des 20 dernières séances, selon des données de Thomson Reuters. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below