LEAD 2-La grogne des étudiants sud-africains s'étend à Pretoria

vendredi 23 octobre 2015 16h03
 

(Actualisé avec déclarations de Zuma, contexte)

PRETORIA, 23 octobre (Reuters) - Les frais universitaires n'augmenteront pas en 2016, a promis vendredi le président sud-africain Jacob Zuma qui s'est également engagé à se pencher sur la question de la gratuité de l'éducation, sur celle du racisme et celle des prêts étudiants.

Jacob Zuma s'exprimait après avoir rencontré des dirigeants étudiants et des représentants des universités alors que de nombreuses manifestations ont été organisées cette semaine pour réclamer une baisse des frais universitaires.

Vendredi, les manifestants ont marché vers le siège du gouvernement à Pretoria où ils ont fait face, parfois violemment, aux forces de l'ordre qui protégeaient le bâtiment.

La police anti-émeute a fait usage de grenades assourdissantes pour disperser des groupes de manifestants et de canons à eau pour éteindre des feux allumés par des étudiants.

Malgré l'annonce de Jacob Zuma, les affrontements se sont poursuivis dans l'après-midi entre policiers et étudiants qui demandaient toujours à être reçus par le président.

Les manifestations ont essaimé ces derniers jours à travers le pays, donnant lieu parfois à des heurts avec les forces de l'ordre.

Mercredi, la police anti-émeute a dispersé à coups de grenades assourdissantes des manifestants qui avaient envahi l'enceinte du Parlement au Cap, pendant la présentation du budget par le ministre des Finances Nhlanhla Nene.

Des milliers d'étudiants ont défilé jeudi à Johannesburg avant de se rassembler devant le QG du Congrès national africain (ANC) pour déposer une liste de doléances auprès du secrétaire général du parti au pouvoir, Gwede Mantashe.   Suite...