Le Brésil renonce à son objectif d'excédent budgétaire primaire

jeudi 22 octobre 2015 22h09
 

BRASILIA, 22 octobre (Reuters) - Le Brésil a renoncé à son objectif d'excédent primaire du budget pour cette année et accusera au contraire un déficit massif du fait de la baisse des recettes de l'Etat dans un contexte de crise économique et politique, a déclaré jeudi le secrétaire général de la présidence, Jacques Wagner.

Le gouvernement attend désormais un déficit budgétaire hors service de la dette de 50 milliards de reais (11,5 milliards d'euros), a-t-il dit devant la presse au palais présidentiel.

En juillet, la prévision d'excédent primaire avait été réduite à 8,7 milliards de reais, soit 0,15% du produit intérieur brut, contre 66,3 milliards, l'équivalent de 1,1% du PIB, dans la loi de finances.

Le nouvel objectif doit encore être approuvé par le Congrès.

Les difficultés budgétaires du Brésil ont entraîné des déclassements de sa dette qui menacent d'enfoncer le pays dans sa plus grave récession depuis les années 1930.

La présidente Dilma Roussef maintient son objectif d'un excédent primaire de 0,7% l'an prochain mais les économistes doutent qu'il puisse être atteint alors que le Congrès s'oppose à ses plans d'austérité impopulaires. (Lisandra Paraguassu, Véronique Tison pour le service français)