La Chine parle de sorties de capitaux "normales", sans panique

jeudi 22 octobre 2015 10h56
 

PEKIN, 22 octobre (Reuters) - Les récentes sorties de capitaux hors de Chine sont "normales" et ne témoignent en rien d'une situation de panique, a dit jeudi un responsable de l'Administration publique des changes (SAFE) chinoise, minimisant ainsi les craintes d'une fuite des capitaux sur fond de ralentissement économique.

La Chine est persuadée de pouvoir équilibrer ses balances des comptes courants et des capitaux à l'avenir grâce à des perspectives économiques positives, a déclaré Wang Xiaoyi, vice-président de la SAFE, lors d'une conférence de presse.

Les sorties de capitaux des derniers mois s'expliquent par le fait que les entreprises chinoises investissent plus à l'étranger et que les ménages, tout comme les entreprises, sont à présent plus familiers des opérations de change, a-t-il ajouté.

Les réserves de change de la Chine ont subi sur la période juillet-septembre une baisse sans précédent en raison des interventions de la Banque populaire de Chine (BPC) pour stabiliser le yuan et apaiser les marchés à la suite de la dévaluation surprise du 11 août.

Les banques commerciales chinoises ont vendu en net pour 729,6 milliards de yuans (101,5 milliards d'euros) de devises pour le compte de clients en septembre, soit moins que les 807 milliards de yuans d'août, un montant qui atteste cependant de réelles sorties de capitaux, montrent les données publiées jeudi par la SAFE.

Certains investisseurs avaient déjà sorti des capitaux de Chine et d'autres marchés émergents bien avant la dévaluation, s'inquiétant du ralentissement économique du pays et anticipant une prochaine remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Toutefois, a poursuivi Wang, la baisse récente des réserves de change n'est pas incontrôlée et l'activité de l'Etat sur le marché des changes au troisième trimestre a tenu davantage de la routine que de l'intervention à grande échelle.

La BPC avait dû intervenir massivement pour assurer la stabilité de la monnaie nationale après sa dévaluation de près de 2%.

Wang a également dit que la réforme des mécanismes de change contribuera bien à stabiliser les flux de capitaux transfrontaliers et qu'il n'y avait aucun lien direct entre cette réforme et les sorties de capitaux.

Pour autant, la SAFE surveillera de plus près les flux de capitaux transfrontaliers tout en réfléchissant à des mesures visant à réduire ceux qui seraient à la fois importants et de court terme, a-t-elle assuré.

(Xiaoyi Shao et Nicholas Heath, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par)