L'avion chinois ARJ-21 bientôt livré, sans certification US

jeudi 22 octobre 2015 14h09
 

* Livraison prochaine de l'ARJ-21 à Chengdu Airlines

* Potentiel commercial limité sans la certification FAA

* La FAA et l'agence chinoise continuent de coopérer

* Pékin pourrait se tourner vers l'AESA pour l'ARJ-21 et le C919

par Siva Govindasamy et Matthew Miller

SINGAPOUR/PEKIN, 22 octobre (Reuters) - Le premier avion de ligne de conception chinoise sera livré sans certification américaine, ce qui risque de porter un coup aussi bien à la crédibilité de l'appareil à l'international qu'à la coopération entre les Etats-Unis et la Chine en matière de sécurité aérienne, poussant potentiellement Pékin à se tourner vers l'Agence européenne.

L'avion de transport régional COMAC ARJ-21, capable de transporter jusqu'à 90 passagers, a été certifié par l'Autorité de l'aviation civile chinoise (CAAC) en décembre dernier et sera prochainement livré à Chengdu Airlines, la compagnie chinoise qui va en lancer l'exploitation, ont dit à Reuters deux sources au fait du programme.

L'ARJ-21 volera sans la certification de la Federal Aviation Authority (FAA), l'autorité de l'aviation civile américaine, en dépit de cinq années d'efforts pour que la FAA avalise la procédure de certification de la CAAC, ont dit les sources.

Une certification par la FAA aurait conforté la réputation du constructeur de l'appareil, Commercial Aircraft Corp of China (Comac), et ouvert la voie à une commercialisation et à une exploitation à l'international même si les espoirs de le vendre à l'étranger étaient limités.   Suite...