Volkswagen n'exclut pas de nouvelles provisions

mercredi 21 octobre 2015 16h29
 

VOLKSWAGEN, 21 octobre (Reuters) - Volkswagen pourrait devoir mettre de côté davantage que les 6,5 milliards d'euros déjà provisionnés pour couvrir les coûts de la fraude aux tests anti-pollution si le scandale a un impact négatif sur les ventes de voitures, a déclaré mercredi le président du directoire Matthias Müller.

"Les 6,5 milliards ont trait au rappel", a-t-il dit à la presse au siège du groupe à Wolfsburg. "Je ne puis que spéculer sur des provisions supplémentaires. S'il devait y avoir un changement dans les volumes de ventes, nous réagirions rapidement."

(Andreas Cremer, Véronique Tison pour le service français)