LCI gratuite-L'Autorité de la concurrence maintient sa position

mercredi 21 octobre 2015 13h27
 

PARIS, 21 octobre (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mercredi avoir examiné l'impact concurrentiel qu'aurait un passage de LCI sur la TNT gratuite et a recommandé que la chaîne d'information ne puisse pas coupler ses espaces publicitaires avec sa maison mère, TF1, a annoncé l'Autorité mercredi.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) examine à nouveau un éventuel passage de trois chaînes, LCI, Paris Première et Planète+ sur la TNT gratuite, après lui avoir refusé en 2014.

Les recommandations de l'Autorité de la concurrence ne concernent que la chaîne de TF1, et reprennent celles émises par l'Autorité lors du premier examen, précise un communiqué.

L'Autorité motive sa position vis-à-vis de TF1 par le fait qu'un tel couplage des offres publicitaires ne serait pas réplicable par ses concurrents.

Selon l'Autorité, TF1 ne devrait pas non plus pouvoir diffuser des promotions ou des publicités pour LCI afin que la chaîne d'information développe son audience par ses propres moyens.

TF1 n'a pas fait de commentaire sur ces informations.

Si le secteur publicitaire est stagnant, comme le décrit l'Autorité, elle reconnaît que la restructuration des groupes médias en général, et des chaînes d'information en particulier, méritent qu'une clause de rendez-vous, dans les 18 mois à deux ans, permette au CSA de réévaluer ces mesures.

Imposé par une décision du conseil d'Etat pour un motif de procédure, la nouvelle demande des trois chaînes intervient en pleine restructuration du secteur.

Le groupe NextRadioTV, propriétaire de la première chaîne d'information en continu de France, BFMTV, s'est adossé au géant des télécoms Altice.   Suite...