Athènes prévoit une contraction du PIB bien moins forte que prévu

mercredi 21 octobre 2015 11h42
 

ATHENES, 21 octobre (Reuters) - La contraction de l'économie grecque cette année devrait être moins marquée qu'anticipé initialement, les autorités tablant désormais sur un recul de 1,4% du produit intérieur brut (PIB) au lieu d'une estimation précédente de 2,3%, ont indiqué mercredi des sources proches des discussions entre Athènes et ses créanciers.

Les sources ont précisé que ces nouvelles projections avaient été approuvées par les délégués des créanciers internationaux de la Grèce, qui ont commencé mercredi à examiner les réformes mises en oeuvre par Athènes en contrepartie du programme d'aide internationale accordé cet été.

La prévision d'une contraction de 1,3% du PIB l'an prochain a été maintenue.

Le ministre grec de l'Economie George Stathakis avait indiqué au début du mois qu'il prévoyait une contraction moins marquée de l'économie cette année, d'environ 1,5%.

Il a déclaré aux parlementaires la semaine dernière que l'économie grecque profiterait des solides performances du secteur touristique ainsi que de l'impact moins important qu'anticipé des mesures de contrôle mises en place en juin dernier pour éviter une fuite des capitaux. (Renee Maltezou; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)