LEAD 1-CASA paiera $787 mlns pour avoir violé des embargos américains

mardi 20 octobre 2015 19h47
 

* Soudan, Cuba, Birmanie et Iran parmi les pays visés

* Pas d'impact sur les compte du S2, dit CASA

* La banque a déjà provisionné 1,6 milliard pour ses contentieux (Actualisé avec citations, réaction du Crédit agricole)

par Karen Freifeld et Julien Ponthus

NEW YORK/PARIS, 20 octobre (Reuters) - Crédit agricole s'acquittera d'une amende de 787 millions de dollars (694 millions d'euros) pour avoir effectué des transactions au bénéfice de clients dans des pays visés par des sanctions de Washington.

Cette amende s'inscrit dans le cadre d'accords de poursuite différée ("deferred prosecution agreements"), qui prévoient une surveillance accrue de l'établissement pendant une période donnée.

"Les lois sur les sanctions sont vitales à la fois pour notre sécurité nationale et les intérêts de notre politique étrangère", a déclaré le ministère américain de la Justice dans un communiqué diffusé mardi.

Les autorités américaines ont établi que des filiales du Crédit agricole avaient transféré plusieurs centaines de millions de dollars pour le compte de clients au Soudan, en Iran, à Cuba et en Birmanie.

L'autorité de régulation du secteur financier de l'Etat de New York a déclaré pour sa part qu'un responsable ayant, selon elle, joué un rôle central dans les agissements mis en cause serait limogé. L'identité de ce salarié n'a pas été dévoilée.   Suite...