EDF-La Chine prendrait 33,5% du projet d'EPR britannique-presse

lundi 19 octobre 2015 18h05
 

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Les partenaires chinois d'EDF devraient prendre 33,5% du projet de construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, rapporte lundi le quotidien Les Echos.

Toujours selon Les Echos, "le géant étatique chinois CGN jouera un rôle leader sur cet investissement, tandis que l'autre acteur chinois du nucléaire, CNNC, sera associé à la démarche via une coentreprise avec CGN".

Personne n'était disponible dans l'immédiat chez EDF pour commenter ces informations.

EDF a fait savoir fin septembre qu'il consoliderait par intégration globale son investissement dans le projet d'Hinkley Point qui s'élève à 16 milliards de livres (21,7 milliards d'euros) et 24,5 milliards en incluant le financement.

Son premier accord avec ses partenaires chinois, en 2013, prévoyait de leur confier 30% à 40% du projet.

Le président chinois Xi Jinping effectue une visite officielle en Grande-Bretagne du 19 et 23 octobre et plusieurs accords bilatéraux sont attendus à cette occasion, dont un possible contrat pour Hinkley Point.

Le quotidien Les Echos a par ailleurs rapporté vendredi qu'EDF prévoyait de céder au moins 10 milliards d'euros d'actifs à l'horizon 2020 pour financer son programme d'investissements et respecter ses objectifs financiers. (Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard)