Areva-Les syndicats signent l'accord sur la gestion de l'emploi

lundi 19 octobre 2015 15h35
 

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Quatre syndicats d'Areva , représentant plus de 75% des salariés du groupe en France, ont signé lundi un accord sur la gestion de l'emploi qui doit permettre d'encadrer la suppression de 3.000 à 4.000 postes en France sur trois ans dans le cadre du plan de sauvetage du spécialiste du nucléaire.

La CGT a en revanche rejeté l'accord.

L'accord, signé par la CFDT, la CFE-CGC, FO et l'Unsa-SPAEN, repose comme prévu sur le recours exclusif au volontariat des salariés jusqu'à la fin du plan, soit octobre 2017. Il prévoit également "la protection et le transfert des compétences clés du groupe", précise Areva dans un communiqué.

Cet accord concerne six filiales du groupe et notamment Areva NP, chargée de la construction des réacteurs nucléaires et qui doit passer sous le contrôle d'EDF fin 2016.

Areva a annoncé en mai son intention de supprimer entre 5.000 et 6.000 postes au niveau mondial sur trois ans, dont 3.000 à 4.000 en France, dans le cadre d'un plan de compétitivité et de mesures d'économies à hauteur d'un milliard d'euros à l'horizon 2017. (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)