France-DSK compte porter plainte pour dénonciation calomnieuse

samedi 17 octobre 2015 14h27
 

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Dominique Strauss-Kahn, visé par une enquête préliminaire pour escroquerie et abus de biens sociaux, s'apprête à lancer une procédure pour dénonciation calomnieuse contre un plaignant, a fait savoir samedi son avocat, Jean Veil.

Le parquet de Paris a ouvert durant l'été cette enquête, qui porte sur la faillite fin 2014 de la société d'investissement luxembourgeoise LSK (Leyne Strauss-Kahn Partners) dont l'ancien directeur général du FMI était administrateur.

"Dominique Strauss-Kahn considère que, dans cette affaire, il fait l'objet d'une dénonciation calomnieuse", a déclaré Jean Veil à la chaîne I-télé.

Le dossier a été ouvert notamment à la suite d'une plainte de l'homme d'affaires français Jean-François Ott, qui estime avoir été trompé sur la situation financière de la société lorsqu'il a souscrit à une augmentation de capital.

"Mon client est tout à fait de bonne foi dans cette affaire puisque lui-même a souscrit à une augmentation de capital en août 2014, un mois après la souscription par M. Ott", selon Jean Veil.

L'affaire trouve son origine dans la rencontre entre l'ancien directeur du Fonds monétaire international et Thierry Leyne, les deux hommes décidant de lancer ensemble un fonds d'investissement qui devait atteindre 2 milliards de dollars.

La société a pris le nom de LSK, d'après les initiales des noms des deux fondateurs.

Dominique Strauss-Kahn est entré au conseil d'administration de LSK en octobre 2013 et en a pris la présidence, un poste dont il a démissionné un an plus tard peu de temps avant le suicide de Thierry Leyne. (Simon Carraud, édité par Pierre Sérisier)