AVANT-PAPIER-Le compte d'activité au coeur d'une conférence sociale sans la CGT

dimanche 18 octobre 2015 15h30
 

* Compte d'activité, numérique, transition énergétique

* La réforme du Code du travail en filigrane des discussions

* L'accord de vendredi légitime la place du dialogue social

par Jean-Baptiste Vey

PARIS, 18 octobre (Reuters) - Le futur compte personnel d'activité sera au coeur des discussions lundi lors de la conférence sociale, boycottée par la CGT qui dénonce les poursuites engagées contre des salariés d'Air France soupçonnés de violences.

L'accord conclu vendredi entre les syndicats réformistes et le patronat pour redresser les retraites complémentaires injectera un peu d'optimisme dans cette journée de travail à l'issue de laquelle le Premier ministre, Manuel Valls, présentera sa feuille de route sociale, à un an et demi de la fin du quinquennat.

Cet accord permet au gouvernement d'éviter de décider lui-même de mesures impopulaires et d'être une nouvelle fois accusé de libéralisme à gauche et de manque de courage par le patronat. Il prive en outre Nicolas Sarkozy d'un nouvel argument pour fustiger ce qu'il considère comme l'incapacité de François Hollande à réformer le pays.

"Cet accord constitue un cinglant démenti à ceux qui veulent mettre à mal le dialogue social, le paritarisme et la légitimité des organisations syndicales", s'est félicitée la CFDT, une allusion aux récentes critiques du président des Républicains.

Le revirement de la CGT, qui comptait jusqu'à cette semaine participer à cette quatrième conférence sociale du quinquennat, ne reflète pas une aggravation du climat social, assurent l'Elysée et le gouvernement, pas plus que les incidents de ces derniers jours, quand un syndicaliste CGT a refusé de serrer la main du chef de l'Etat ou quand le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a été hué par des membres de la CGT.   Suite...