LEAD 1-Nexans en ligne avec l'objectif d'économies, CA quasi-stable au T3

vendredi 16 octobre 2015 09h04
 

(Actualisé avec téléconférence, précisions, cours)

PARIS, 16 octobre (Reuters) - Nexans a fait état vendredi d'une légère baisse organique de ses ventes au troisième trimestre et indiqué que faute de reprise de la croissance, il continuait de donner la priorité à sa restructuration annoncée mi-2013.

Afin de retrouver une compétitivité similaire à ses principaux concurrents, le fabricant de câbles électriques compte réduire de 100 millions d'euros ses coûts fixes d'ici fin 2017.

"On est complètement dans cette épure", a déclaré Nicolas Badré, directeur financier de Nexans au cours d'une téléconférence.

En Europe, après une première série de 500 suppressions de postes via par exemple la fermeture d'une usine en Italie, du site historique de Lyon et le transfert de l'activité de deux sites suisses, Nexans a engagé cette année une réorganisation de ses fonctions support sur le continent européen, qui devrait se traduire également par 500 suppressions de postes.

Le groupe a également réduit de moitié son activité en Australie et réduit la voilure dans les métiers liés à l'Oil & Gas en Norvège et en Amérique du Nord.

Le titre a ouvert en hausse de 0,7% à 34,05 euros à la Bourse de Paris, portant ses gains à plus de 34% depuis le début de l'année, les investisseurs saluant ainsi les efforts de restructuration du groupe.

"Ce troisième trimestre de 2015 s'inscrit dans la même tendance d'absence de croissance qu'au premier semestre", a déclaré le directeur général de Nexans, Arnaud Poupart-Lafarge, cité dans un communiqué. "En l'absence de reprise des volumes, le groupe s'attache au déploiement conforme de ses initiatives stratégiques dont l'effet positif sur sa rentabilité se poursuivra au second semestre."

Le groupe, qui ne donne toujours pas de prévisions chiffrées, a réalisé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires de 1.124 millions d'euros à cours des métaux constants, soit une baisse de 0,3%. Au premier semestre, son chiffre d'affaires avait baissé de 0,8%.   Suite...