Numéro 23-NextRadioTV déplore la décision du CSA

jeudi 15 octobre 2015 13h46
 

PARIS, 15 octobre (Reuters) - NextRadioTV, qui devait racheter la chaîne Numéro 23, déplore jeudi la décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel d'abroger l'autorisation de diffusion de la chaîne de TNT gratuite, et dit étudier les possibilités de réaménager le projet de rachat pour le rendre conforme aux souhaits du CSA.

Après avoir reçu ses dirigeants, Le CSA a décidé mercredi soir de retirer l'autorisation de diffusion de Numéro 23 à son exploitant, Diversité TV. En cause, le pacte d'actionnaire de la chaîne, signé en octobre 2013, et qui "visait à une cession rapide de son capital", explicite le Conseil dans un communiqué.

Il justifie donc le retrait de l'autorisation par le fait que l'actionnaire majoritaire de la société a "cherché avant tout à valoriser à son profit l'autorisation obtenue, dans la perspective d'une cession rapide".

"Le Conseil a considéré qu'une telle démarche était constitutive d'un abus de droit entaché de fraude", poursuit-il.

NextRadioTV, qui avait proposé de débourser 88,3 millions d'euros pour acheter Numéro 23, déplore dans un communiqué la décision du CSA, "qui rend caduque sa proposition d'offre de rachat".

Le groupe dirigé par Alain Weill, qui diffuse déjà deux chaînes TNT, BFMTV et RMC Découverte, "s'étonne de cette décision qui est inédite au regard des ventes de chaînes TNT qui ont été soumises au CSA par le passé au profit des seuls groupes historiques".

NextRadioTV se définit comme un "nouvel entrant" et estime que la décision "renforce les acteurs historiques".

Le CSA n'a pas pu être joint dans l'immédiat.

Le groupe NextRadioTV est lui-même en cours de rachat. Son fondateur, Alain Weill, s'est allié en juillet à Patrick Drahi pour intégrer le groupe médiatique à Altice, la holding du milliardaire qui inclut notamment l'opérateur SFR-Numericable. Cette opération n'est pas remise en cause par la décision du CSA, affirme NextRadioTV dans son communiqué. (Joseph Sotinel, édité par Jean-Michel Bélot)