PORTRAIT-Pouyanné, un an à la barre de Total sur une mer agitée

mardi 20 octobre 2015 11h37
 

* Le DG de Total a succédé à Margerie en octobre 2014

* Le profil idéal dans un contexte de prix bas du pétrole

* Pouyanné est décrit comme audacieux, impétueux et pragmatique

par Bate Felix

PARIS, 20 octobre (Reuters) - Lorsque Patrick Pouyanné a passé en revue les présentations de Total destinées aux investisseurs, le mois dernier à Londres, il a demandé aux cadres du groupe d'en retirer tous les détails superflus et d'aller directement à l'essentiel.

"Les investisseurs veulent entendre parler cash-flow et dividende, cash-flow et dividende, cash-flow et dividende, et rien d'autre", leur a dit en substance le directeur général de Total, selon des propos rapportés à Reuters.

A 52 ans, le dirigeant est décrit comme audacieux, impétueux, vif d'esprit, pragmatique et franc-tireur, exactement ce dont le groupe pétrolier avait besoin dans un contexte de prix du brut déprimés, selon de nombreux observateurs.

Ce polytechnicien et ingénieur du corps des Mines a pris la tête de la deuxième capitalisation boursière française il y a un an après la mort de son prédécesseur Christophe de Margerie dans un accident d'avion à Moscou au soir du 20 octobre 2014.

Depuis, les prix du pétrole ont chuté de 60% en raison d'une offre excédentaire et d'une faible demande, contraignant les compagnies pétrolières à réduire leurs coûts, vendre des actifs et annuler les projets trop coûteux.   Suite...