LEAD 2-Accords entre Paris et Ryad pour 10 milliards, peu de concret

mardi 13 octobre 2015 15h25
 

* Des intentions, peu de ventes ou de commandes fermes

* "L'important, c'est la dynamique", dit Valls

* Une commande de 30 patrouilleurs rapides attendue sous peu

* Fonds d'investissement de deux milliards dans les PME françaises (Actualisé avec Valls)

par Elizabeth Pineau

RYAD, 13 octobre (Reuters) - La France et l'Arabie saoudite ont signé mardi des accords, contrats et lettres d'intention pour une valeur de dix milliards d'euros, sans toutefois concrétiser aucune vente ferme, au cours d'une visite à Ryad du Premier ministre français, Manuel Valls.

Le document signé dans un palais saoudien prévoit la commande "d'ici la fin de l'année" de 30 patrouilleurs rapides fabriqués, entre autres, par le groupe DCNS (Direction des chantiers navals et services). Selon des médias spécialisés, cette commande représenterait environ 600 millions d'euros.

Est également prévue l'ouverture de négociations exclusives avec Thales dans le domaine des satellites de télécommunication et d'observation pour "plusieurs milliards" d'euros, ajoutent les services du Premier ministre.

Dans le secteur des infrastructures, on annonce des projets pour trois milliards d'euros pour la gestion du réseau d'eau de Ryad, un milliard pour les transports urbains, dont le métro de Ryad, et un milliard pour la distribution de l'énergie à Djeddah. Les groupes français Veolia, Alstom et ENGIE sont impliqués dans ces chantiers.   Suite...