La Fed doit "attendre" que les risques mondiaux refluent-Brainard

mardi 13 octobre 2015 00h07
 

WASHINGTON, 13 octobre (Reuters) - La Réserve fédérale américaine devrait s'abstenir de toute hausse des taux d'intérêt tant qu'il n'est pas sûr que le ralentissement économique mondial, les difficultés chinoises et d'autres risques internationaux n'auront pas d'effets sur la croissance américaine, a déclaré lundi Lael Brainard, une membre du conseils des gouverneurs de la Fed.

Il s'agit là de la défense la plus franche de la position attentiste qu'a apparement adoptée la banque centrale américaine depuis sa réunion de politique monétaire du mois de septembre.

Alors que presque tout le monde avait alors anticipé un premier tour de vis monétaire en près de 10 ans, la Fed avait surpris les investisseurs en observant le statu quo, citant en premier lieu les risques que faisaient peser les développements à l'international sur la conjoncture américaine.

Certains responsables de la Fed ont récemment dit qu'une hausse des taux avant la fin de l'année restait une possibilité même si les intervenants de marché ne croient plus guère à cette éventualité.

Lael Brainard fait partie des membres de la Fed qui ont exprimé avec force leurs inquiétudes de voir les turbulences économiques chinoises venir peser sur les Etats-Unis.

Tout en estimant que les perspectives étaient favorables pour les Etats-Unis, elle a dit qu'il ne fallait pas "tenir pour acquise la poursuite de la bonne tenue de la demande intérieure".

Dans un discours prononcé devant la National Association of Business Economics (NABE), la membre de la Fed ajoute que les "risques baissiers plaident fortement en faveur d'un soin particulier à apporter à la reprise américaine".

Avec la faiblesse aussi bien de l'inflation que de la croissance des salaires, Lael Brainard estime qu'il faut "attendre et observer" et non pas prendre le risque d'une hausse des taux d'intérêt qu'il faudra peut-être par la suite annuler par une baisse. (Howard Schneider et Jason Lange, Benoît Van Overstraeten pour le service français)