La start-up de messagerie Symphony lève $100 millions

lundi 12 octobre 2015 17h23
 

12 octobre (Reuters) - Symphony Communication Services, une start-up qui a développé une nouvelle messagerie instantanée avec le soutien de banques de Wall Street, a annoncé lundi avoir levé plus de 100 millions de dollars (88 millions d'euros) à l'occasion d'un nouveau tour de table auquel ont participé, entre autres, Google, UBS et les banques françaises Natixis et Société générale.

La messagerie de Symphony permet aux sociétés financières ainsi qu'à leurs clients de regrouper l'ensemble de leurs communications numériques sur une plate-forme centralisée unique.

Le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier, a rapporté la semaine dernière que le nouveau tour de table valoriserait la société à environ 650 millions de dollars.

Parmi les investisseurs ayant souscrit à la nouvelle levée de fonds figurent aussi le fonds européen Lakestar et un groupe d'actionnaires déjà présents, comme le fonds de la Silicon Valley Merus Capital.

En octobre dernier, Symphony avait levé 66 millions de dollars auprès d'un groupe de 14 banques emmené par Goldman Sachs et incluant Bank of America, Citigroup et JPMorgan.

Lundi, la société a expliqué que la nouvelle levée de fonds servirait à répondre à la demande et à accélérer son développement international.

Le service de Symphony, concurrent de services de messagerie instantanée proposés par Bloomberg et Thomson Reuters, est facturé 15 dollars par utilisateur et par mois pour un abonnement de plus de 50 utilisateurs.

Les PME et les particuliers peuvent utiliser certains de ses services gratuitement.

Symphony a conclu le mois dernier un accord avec Dow Jones (filiale de News Corp ) pour la fourniture d'informations et avec McGraw Hill Financial pour intégrer des données et des services d'analyse de S&P Capital IQ.

(Sudarshan Varadhan; Marc Angrand pour le service français)