Falciani ne se présente pas à son procès, l'audience renvoyée

lundi 12 octobre 2015 13h46
 

ZURICH, 12 octobre (Reuters) - Hervé Falciani, un ancien informaticien de HSBC à l'origine de la diffusion d'informations sur des clients de la filiale helvétique de la banque, ne s'est pas présenté lundi à son procès, qui a donc dû être renvoyé.

L'ancien salarié du groupe bancaire, qui réside en France et a la double citoyenneté française et italienne, est accusé de soustraction de données, d'espionnage économique aggravé, de violation du secret commercial et de violation du secret bancaire.

Le procès "a simplement été reporté parce qu'il n'était pas présent", a déclaré une porte-parole du tribunal fédéral pénal à Bellinzona, dans le canton du Tessin, qui précise que l'audience a été renvoyée au 2 novembre.

Conformément au droit suisse, cette audience pourra avoir lieu en l'absence du prévenu.

"Nous verrons s'il vient ou pas. Nous ne savons pas", a dit la porte-parole du tribunal.

La justice suisse reproche à Hervé Falciani d'avoir, entre 2006 et 2008, fait sortir de Suisse des données bancaires confidentielles de son employeur pour ensuite, de 2008 à 2014, les rendre accessibles à des médias et des organismes publics de plusieurs pays, dont la France et l'Espagne. Le Monde a ainsi dit avoir identifié 106.000 client des services de banque privée de HSBC.

Les autorités en France, Autriche, Belgique et Argentine ont également fait savoir qu'elles menaient des enquêtes sur ces données.

L'ex-informaticien de 43 ans a expliqué avoir diffusé ces données pour aider les gouvernements à traquer les fraudeurs qui se servent de comptes en Suisse pour se soustraire au fisc.

HSBC a admis des "défaillances" de sa filiale suisse.   Suite...