BOURSE-Safran et Rolls Royce plombés par une enquête de l'UE

lundi 12 octobre 2015 11h02
 

PARIS, 12 octobre (Reuters) - Safran et Rolls Royce perdent du terrain en Bourse lundi matin à la suite d'un article du Financial Times selon lequel les autorités européennes enquêtent sur des contrats de maintenance d'avions.

A 10h47, le titre Safran perd 4,11% à 68,08 euros, plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-0,41%). Rolls Royce abandonne 4,169%, parmi les plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600 (-0,17%), qui regroupe les principales valeurs européennes.

Selon le FT, les autorités européennes de régulation cherchent à savoir si les compagnies aériennes ont été contraintes de conclure des contrats de maintenance de leur flotte d'avions ne respectant pas les règles de la concurrence.

"La coentreprise de Safran est citée par l'article du FT", indique un trader en poste à Paris pour justifier la baisse du titre en Bourse.

L'enquête de la Commission européenne, selon le FT, concerne deux matériels spécifiques, dont le moteur CFM56 choisi par Boeing pour son prochain 737 et fabriqué par une coentreprise entre General Electric et Safran.

Le quotidien ajoute que Rolls Royce, qui fournit les moteurs du nouveau gros porteur d'Airbus, l'A350 XWB, a également été approché par la commission.

Contacté par Reuters, Safran a indiqué être "dans le processus de réponse" aux demandes de Bruxelles et qu'il "coopérerait dans le cadre des efforts de la Commission européenne pour comprendre l'industrie de l'aviation". (Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Tim Hepher, édité par Dominique Rodriguez)