La Concurrence se penche sur l'exécution de l'accord SFR-Bouygues

lundi 12 octobre 2015 09h18
 

PARIS, 12 octobre (Reuters) - L'Autorité de la Concurrence a annoncé lundi s'être autosaisie pour vérifier les conditions d'exécution de l'accord entre Numericable-SFR et Bouygues Telecom pour le déploiement de la fibre optique dans les zones très denses, que la filiale de Bouygues juge trop lent.

L'Autorité avait autorisé le 30 octobre 2014 le rachat de SFR par Numericable, filiale d'Altice, sous réserve de plusieurs engagements, notamment que le déploiement des réseaux de fibre optique ne soit pas freiné par le nouvel ensemble Numericable-SFR.

"Selon Bouygues Telecom, le rythme des raccordements concrètement réalisées depuis le 30 octobre 2014 s'est fortement ralenti au point de mettre en péril le respect des engagements", indique le régulateur dans un communiqué.

"Bouygues Telecom estime que le rythme des raccordements effectivement réalisés par le nouveau groupe a subi un fort ralentissement depuis le rachat de SFR, laissant craindre, compte tenu de la trajectoire actuelle, que Numericable n'atteigne pas ses objectifs dans les délais fixés."

A la suite d'une plainte de Bouygues Telecom, le collège de l'Autorité de la concurrence s'est saisi le 5 octobre pour vérifier le respect des engagements.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Bouygues Telecom ou de Numericable-SFR.

Le communiqué :

bit.ly/1Lqj6bd (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)