Les IPO pourraient se maintenir en 2015 au niveau de 2014-Etude

vendredi 9 octobre 2015 11h03
 

PARIS, 9 octobre (Reuters) - Les introductions en bourse (IPO) européennes pourraient rivaliser en 2015 avec les 50 milliards d'euros enregistrés en 2014, malgré le faible redémarrage des marchés de capitaux à la rentrée lié à une volatilité accrue et à une baisse des indices boursiers, estime le cabinet PwC dans une étude publiée vendredi.

L'activité des IPO européennes a été modérée au 3e trimestre 2015, avec 53 opérations totalisant 4,6 milliards d'euros. 94% des fonds levés au cours du trimestre l'ont été en juillet, avant que l'accroissement de la volatilité ne vienne perturber les conditions de marché, souligne PwC dans sa dernière étude "IPO Watch".

L'activité enregistrée depuis le début de l'année 2015 reste malgré tout solide, avec 258 IPO représentant 35,7 milliards d'euros, soit une diminution de 11% par rapport aux niveaux records atteints l'an dernier (40,3 milliards d'euros levés sur la même période de 2014).

Si Londres reste la 1ère place boursière européenne sur toute l'année 2015, Francfort a enregistré les plus importantes opérations au 3e trimestre, avec la privatisation de Deutsche Pfandbriefbank pour 1,2 milliard d'euros.

Sur Euronext, l'activité a été relativement calme, avec sept opérations réalisées (dont quatre à Paris).

Selon PwC, les perspectives de fin d'année sont prometteuses, car l'activité reprend de manière accrue sur toutes les places boursières du continent européen.

Les experts de PwC estiment que des IPO dépassant un milliard d'euros pourraient avoir lieu au 4e trimestre 2015 ainsi qu'en 2016, alors que se profilent de nombreuses opérations d'envergure, notamment celles de Worldpay (IPO-WORLD.L: Cotation), Poste Italiane, Amundi et ABN Amro (IPO-ABN.AS: Cotation).

En France, Amundi, la filiale commune de gestion d'actifs du Crédit agricole et de la Société générale, a donné mercredi le coup d'envoi de son introduction en Bourse, qui pourrait atteindre quelque sept milliards d'euros. L'opération est prévue en novembre.

L'étude de PWC (en anglais) :

bit.ly/1N2O5cy (Jean-Michel Bélot, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)