EDF veut conserver le contrôle d'Edison, l'Italie reste cruciale

jeudi 8 octobre 2015 19h32
 

PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'Italie restera un pays clé pour EDF, qui veut conserver une majorité de contrôle dans sa filiale italienne Edison, a déclaré jeudi son PDG, Jean-Bernard Lévy.

EDF, dont l'Etat français détient 84,5% du capital, avait annoncé en juillet une revue stratégique sur ses actifs liés aux énergies fossiles. L'électricien public avait dit qu'il regardait de quelle manière les activités d'électricité, de gaz et de production et d'exploration d'hydrocarbures d'Edison s'intégraient dans cette stratégie.

"Nous sommes en Italie pour y rester", dit Jean-Bernard Lévy.

Jean-Bernard Lévy, qui a pris la tête d'EDF au début de l'année, avait dit en septembre qu'il n'était pas hostile à des rapprochements entre Edison et d'autres acteurs du marché italien de l'électricité afin d'y renforcer ses positions. (Geert de Clercq, avec Cyril Altmeyer, édité par)