La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 8 octobre 2015 19h03
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 8 octobre (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini en très
légère hausse (+0,18% à 4.675,91 points) dans un marché devenu
hésitant malgré une cinquième séance consécutive dans le vert.
    
    * Le secteur AUTOMOBILE (+0,84%) a enregistré la 
meilleure performance sectorielle en Europe et poursuivi sa
remontée alors que plusieurs gérants et analystes jugent
excessive la baisse due au scandale Volkswagen et
aux difficultés économiques de la Chine.
    MICHELIN a gagné 1,39% à 86,68 euros, VALEO
 1,22% à 128,65 euros et PSA est quasi
inchangée (+0,07% à 14,425 euros).
    En revanche, RENAULT a perdu 0,94% à 73,49 euros.
L'Etat français a enclenché le processus de garantie contre les
variations de cours des actions Renault acquises en avril et a
réaffirmé son intention de ramener à terme à 15,01% sa
participation dans le constructeur français. 
    
   * Les valeurs des TRANSPORTS et LOISIRS (+0,82%) ont
enregistré la deuxième plus forte hausse sectorielle en Europe.
ACCORHOTELS a pris 1,16% à 44,725 euros et, hors CAC
40, AIR FRANCE-KLM 3,48% à 6,281 euros. Le ministre
des Affaires étrangères et du Tourisme Laurent Fabius a annoncé
qu'un milliard d'euros serait levé afin d'adapter le secteur
touristique français à la diversification de la demande et à la
concurrence grandissante des pays émergents.    
    
    * PUBLICIS (+2,33% à 64,25 euros) a signé la plus
forte hausse du CAC 40 après avoir franchi en séance sa moyenne
mobile à 50 jours (62,962 euros), prolongeant un rebond
technique déclenché vendredi dernier (+6,57% en cumul). 
    Les MÉDIAS européens (+0,69%) ont poursuivi un
rebond entamé le 2 octobre. EUTELSAT a signé la plus
forte hausse du SBF 120 (+4,52% à 29,695 euros). M6 a
pris 3,36% à 17,985 euros et TF1 2,88% à 12,86 euros.
      
    * Les valeurs liées aux METAUX ont également poursuivi leur
rebond sur fond d'optimisme de grands brokers, notamment Morgan
Stanley et Goldman Sachs, pour ce secteur qui a souffert du
ralentissement chinois.
    ARCELORMITTAL a gagné 1,28% à 5,623 euros.
VALLOUREC 1,73% à 10,875 euros et CGG 4,44%
à 4,0 euros.
    
    * KERING a progressé de 1,34% à 159,25 euros. Un
analyste met en avant les anticipations d'amélioration des
résultats du groupe de luxe l'an prochain.
    
    * SANOFI a avancé de 0,94% à 86,10 euros. Sa
filiale américaine Genzyme a annoncé des résultats positifs du
Lemtrada pour les patients atteints sclérose en plaques
rémittente. 
    
    * VEOLIA ENVIRONNEMENT (-1,36% à 20,245 euros) a
accusé la plus forte baisse du CAC 40. Un stratégiste estime 
que l'amélioration attendue des résultats du groupe est déjà
intégrée dans les cours de l'action, limitant ainsi son
potentiel d'appréciation.
    
    * Les VALEURS BANCAIRES (-0,55%) ont été pénalisées
par la perte de 6 milliards d'euros au troisième trimestre
annoncée par Deutsche Bank (-1,77%) qui a dû procéder
à des dépréciations massives dans ses activités de banque
d'investissement et au sein de sa filiale Postbank.
 
   SOCIETE GENERALE (-1,3% à 41,325 euros) et BNP
PARIBAS (-1,11% à 53,45 euros) ont pâti de la crainte
d'annonces similaires dans le secteur.
      
    * Les TELECOMS (-0,44%) ont accusé une des plus
fortes baisses sectorielles en Europe, pénalisées par Telefonica
 (-1,305%), victime d'un article de presse évoquant les
doutes des autorités de régulation en Grande-Bretagne sur la
fusion entre sa filiale O2 et son concurrent Three.
 
    ORANGE s'est replié de 0,87% à 13,64 euros.
    
    * NEXITY (-5,87% à 37,155 euros) a accusé la plus
forte baisse de l'indice SBF 120, plombé par des
propos du PDG du promoteur immobilier jugés peu rassurants pour
le marché du logement. 
    
    * MAUREL & PROM a abandonné 1,71% à 4,309 euros,
l'opérateur pétrolier pâtissant de doutes sur le projet de
rachat de MPI alors qu'un actionnaire de cette
dernière a fait part de son mécontentement à ce sujet.
 
       
    * REXEL a pris 2,77% à 12,065 euros. Kepler
Cheuvreux est passé à l'achat, estimant qu'il est temps de se
positionner sur la valeur malgré l'annonce par le distributeur
de matériel électrique d'un abaissement de ses objectifs
annuels. Le broker ajoute que "le scénario pessimiste est plus
qu'intégré" dans les cours d'un titre qui a fondu de 40% depuis
son plus haut de mars. 

    * MAUNA KEA TECHNOLOGIES a perdu 3,04% à 2,87
euros au lendemain d'un avertissement sur ses résultats par le
spécialiste de la biopsie optique.    

 (Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique
Rodriguez)