BOURSE-Nexity recule, les propos de son PDG sur le logement inquiètent

jeudi 8 octobre 2015 12h17
 

PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'action Nexity accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 jeudi midi à la Bourse de Paris, plombée par des propos du P-DG du promoteur immobilier jugés peu rassurants pour le marché du logement.

A 12h10, le titre perd 4,66% à 37,63 euros. Au même moment, le SBF 120 est pratiquement inchangé (-0,01%).

"Quand on écoute Nexity, on se dit que ce n'est pas très rassurant pour le marché du logement", commente un trader en poste à Paris.

Dans une lettre sur la conjoncture du logement publiée mercredi à l'occasion d'une conférence sur le sujet, Alain Dinin, P-DG de Nexity, a estimé que la reprise du logement neuf en France au premier semestre n'était pas suffisante compte tenu du recul persistant des mises en chantier et des permis de construire.

"Le retard accumulé et la demande, destinée à augmenter, imposent aujourd'hui de libérer l'offre, vraiment. L'enjeu est de créer une offre abondante, à des prix et loyers abordables, là où sont les besoins", écrit le dirigeant dans son éditorial.

Selon les données citées par Nexity, les ventes de logements neufs ont augmenté de 19,3% au premier semestre. Mais, sur 12 mois glissants à fin août, les permis de construire ont reculé de 6% et les mises en chantier de 4,1%.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)