CORR-LEAD 2-Volkswagen ne prévoit pas une solution rapide au scandale

jeudi 8 octobre 2015 00h16
 

(Au §13, bien lire que VW a retiré la demande de certification, et non un composant logiciel)

* Un premier rapport remis aux autorités allemandes

* L'enquête interne à l'ordre du jour du conseil de surveillance

* Les sénateurs américains enquêtent sur les crédits d'impôts

* Le patron de VW US témoigne jeudi devant le Congrès américain

par Andreas Cremer

WOLFSBURG (Allemagne), 7 octobre (Reuters) - Volkswagen a soumis mercredi aux autorités allemandes ses premières propositions dans le dossier de la fraude aux tests anti-pollution, tout en répétant qu'il faudrait du temps pour tourner la page de ce scandale sans précédent dans l'histoire du groupe.

Près de trois semaines après la révélation de l'affaire par les autorités américaines, le premier constructeur européen est sommé d'identifier les responsables de la fraude, de dire comment il compte mettre ses voitures en conformité avec la loi et si le groupe a manipulé les tests en Europe comme aux Etats-Unis.

"Des spéculations ou des informations trop vagues sur d'éventuelles avancées ne font l'affaire de personne", a déclaré Hans Dieter Pötsch, le nouveau président du conseil de surveillance du groupe, lors d'une conférence de presse après avoir été confirmé à son nouveau poste.   Suite...