Emergents-Le FMI inquiet de l'endettement excessif des entreprises

mercredi 7 octobre 2015 18h12
 

par Mitra Taj

LIMA, 7 octobre (Reuters) - L'excès d'endettement des entreprises dans les pays émergents, estimé à 3.000 milliards de dollars (2.666 milliards d'euros) menace de provoquer un rationnement du crédit et des sorties de capitaux dans des économies déjà pénalisées par la baisse des cours des matières premières, a prévenu mercredi le Fonds monétaire international (FMI).

Dans un nouveau rapport sur la stabilité financière dans le monde, le FMI estime qu'un retrait désordonné des mesures de soutien à l'économie dans les pays développés pourrait déclencher "un cercle vicieux de ventes paniques, de remboursements et un surcroît de volatilité."

La Réserve fédérale américaine a dit être en bonne voie pour une première hausse de ses taux directeurs, en près d'une décennie, avant la fin de cette année.

L'excès d'endettement dans les économies émergentes représenterait en moyenne 15% de leur produit intérieur brut, un ratio qui atteindrait 25% en Chine, selon le FMI.

Les pays émergents, où les entreprises ont pu s'endetter facilement pour atténuer les conséquences négatives de la crise financière mondiale, sont désormais exposés à un ralentissement du crédit, poursuit le FMI.

"Les bilans des entreprises et des banques sont tendus", écrit le FMI qui appelle à une surveillance prudentielle immédiate "des entreprises vulnérables et systémiquement importantes, de même que les banques et autres secteurs qui y sont étroitement liés."

L'exposition au risque de crédit de la Chine, qui est en pleine transition de son modèle économique, est particulièrement préoccupante, estime le FMI.

La chute de près de 40% des marchés boursiers chinois entre la mi-juin et la fin août et la dévaluation inattendue du yuan par Pékin le 11 août ont provoqué de fortes turbulences sur les marchés financiers internationaux.   Suite...