Le scandale Volkswagen pèse sur les grandes fortunes allemandes

mardi 6 octobre 2015 11h40
 

6 octobre (Reuters) - Stefan Quandt et sa soeur Susanne Klatten, qui détiennent à eux deux près de la moitié du capital de BMW, restent les Allemands les plus riches, selon le classement établi par le magazine Manager, mais ils ont vu leur fortune fondre de 4,5 milliards d'euros en un an en raison notamment du scandale Volkswagen.

La fortune de chacun est estimée à 26,5 milliards d'euros sur la base de la capitalisation boursière de leurs actifs à la date du 23 septembre.

Le scandale de la manipulation des émissions polluantes par Volkswagen a éclaté le vendredi 18 septembre après la clôture des Bourses européennes et il ébranlé l'ensemble du secteur automobile, l'action BMW ayant ainsi perdu 7% au cours des trois séances suivantes jusqu'à la clôture du 23 septembre.

En deuxième position de ce classement des 500 plus grandes fortunes d'Allemagne figurent Georg et Maria-Elisabeth Schaeffler, propriétaires de l'équipementier industriel du même nom, censé effectuer son entrée en Bourse vendredi. Leur fortune a progressé de 2,4 milliards d'euros pour atteindre 20 milliards d'euros.

Les familles Albrecht et Heister, propriétaires du distributeur à bas coût Adli, et Dieter Schwarz, fondateur du concurrent Lidl, se trouvent aussi dans le haut du classement.

La fortune cumulée des 500 Allemands les plus riches a progressé de 6,9% à 653,9 milliards d'euros en un an, selon Manager Magazin.

Selon le dernier classement établi en mars par le magazine américain Forbes, la personnalité la plus riche au monde est Bill Gates, cofondateur de Microsoft, avec 79,2 milliards de dollars (70,67 milliards d'euros). En France, selon ce classement, il s'agit de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, avec une fortune estimée à 40,1 milliards de dollars (35,78 milliards d'euros). (Maria Sheahan; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)