Le chantier du Grand Stade de l'OL dans sa dernière ligne droite

lundi 5 octobre 2015 17h44
 

* Un stade payé par des partenaires privés

* Les accès ont été financés par le public

* Un équipement modulable et multifonctionnel

par Catherine Lagrange

DECINES, Rhône, 5 octobre (Reuters) - Les 1.100 ouvriers qui travaillent encore sur le chantier pharaonique du futur stade de l'Olympique lyonnais attaquent les finitions d'un équipement hors norme qui ouvrira ses portes le 6 janvier prochain après 30 mois de travaux.

A Décines, en banlieue lyonnaise, ce complexe sportif et de loisirs "à l'anglaise" est composé, sur 45 hectares, du futur grand Stade de 56.000 places, d'un centre d'entraînement, d'un centre de loisirs, d'un hôtel haut de gamme, de 20.000 m2 de bureaux, d'un musée, d'un centre de remise en forme et d'une boutique de 750 m2 consacrée aux produits dérivés de l'OL.

"Il nous faut maintenant rentabiliser tout ça", a déclaré lundi Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais et actionnaire du Grand Stade, en conduisant la visite du chantier.

"Ce complexe sera ouvert 365 jours par an, va fonctionner à l'année, ce sera un vrai lieu de vie qui accueillera les matchs et les entraînements de foot, mais également de rugby ainsi que des grands concerts et des spectacles", a expliqué le fondateur de Cegid Group, société de gestion informatique.

Financé à hauteur de 450 millions par le privé (OL et partenaires) et de 200 millions par le public pour les accès, le complexe du Grand Stade de l'OL est présenté comme le plus moderne et le mieux équipé d'Europe.   Suite...