Wall Street monte, la hausse des taux semblant s'éloigner

lundi 5 octobre 2015 15h44
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 5 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi, les investisseurs s'attendant à vivre un peu plus longtemps dans un environnement de taux quasi-nuls aux Etats-Unis alors que les chiffres de l'emploi du mois de septembre ont témoigné d'un ralentissement du marché du travail.

Les créations d'emploi hors agriculture ont été nettement inférieures aux attentes en septembre et les chiffres de juillet et d'août ont été révisés en baisse, selon les données publiées vendredi par le département du Travail.

Les investisseurs en tirent la conclusion que la Réserve fédérale pourrait retarder le relèvement des taux d'intérêt, attendu jusqu'à présent d'ici la fin de l'année.

"Les investisseurs misant sur le risque ont de nouveau adopté l'attitude consistant à accueillir les mauvaises nouvelles comme des bonnes nouvelles", dit Jack Ablin, responsable de l'investissement chez BMO Private Bank à Chicago.

L'indice Dow Jones gagne 144,77 points, soit 0,88%, à 16.617,15 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,95% à 1.969,86 et le Nasdaq Composite prend 0,78% à 4.744,49 points.

Alors que la saison des résultats débute cette semaine, les analystes s'attendent à voir les bénéfices des entreprises cotées au S&P-500 reculer de 4,2%, selon les données Thomson Reuters, ce qui constituerait la plus forte contraction depuis six ans.

Cette estimation doit néanmoins être nuancée par le fait que les résultats des compagnies du secteur énergétique sont attendus en chute de 65% en raison de l'effondrement des cours du pétrole.

Aux valeurs, l'action General Electric prend plus de 3% à 26,29 dollars alors que le fonds spéculatif du financier Nelson Peltz, a confirmé avoir amassé pour environ 2,5 milliards de dollars de titres de GE depuis mai, soit une participation d'environ 1% qui en fait l'un des dix premiers actionnaires du conglomérat.

Twitter bondit aussi de plus de 3% à 27,18 dollars après la confirmation de Jack Dorsey au poste de directeur général.

Alphabet, la nouvelle structure créée par Google pour chapeauter l'ensemble des activités du groupe, est stable à 658 dollars pour son premier jour de cotation. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)