Rosengren (Fed)-Hausse des taux possible en 2015 malgré l'emploi

lundi 5 octobre 2015 09h51
 

BOSTON, 5 octobre (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale de Boston s'attend toujours à une hausse des taux directeurs américains cette année en dépit du net ralentissement des créations d'emploi cet été qui pourrait annoncer un tassement de l'activité et un report du durcissement de la politique monétaire.

Eric Rosengren a dit que le ralentissement du marché, qui ressort du rapport sur l'emploi pour le mois de septembre publié vendredi, a renforcé sa sensibilité à la performance de l'économie pour le restant de l'année.

Si le rythme de croissance passait en dessous de 2% à 2,5% l'an au deuxième semestre ou si le taux de chômage augmentait par rapport à son niveau actuel de 5,1%, il préférerait reporter à l'année prochaine la hausse des taux, a-t-il déclaré lors d'un entretien à Reuters ce week-end.

Rosengren, tenant d'une politique monétaire accommodante et qui votera à nouveau lors des comités de politique monétaire de la Fed l'année prochaine, a ajouté qu'il n'avait pas besoin de constater que l'inflation et les salaires augmentent effectivement pour soutenir une première hausse des taux.

"Si nous attendons trop longtemps, nous courons le risque de relever les taux plus brusquement et je pense que cela accroît simplement la probabilité que nous fassions plus d'erreurs.

Mais le marché du travail, qui a connu une nette amélioration depuis la récession, est déterminant.

"C'était assurément un rapport sur l'emploi médiocre", a-t-il dit en référence au rapport sur l'emploi pour le mois de septembre.

"Nous devons comprendre s'il s'agissait d'une anomalie ou s'il était le symptôme d'un affaiblissement plus large de l'économie que nous ne l'attendions."

"Un seul rapport ne nous dit pas tout, nous devrons voir les données à venir."   Suite...