LEAD 2-L'Eurogroupe veut plus de garanties avant d'empêcher un Grexit

samedi 11 juillet 2015 21h03
 

* La Grèce veut négocier un nouveau plan d'aide

* L'Allemagne reste méfiante vis-a-vis de Tsipras

* L'Eurogroupe demande à la Grèce plus de garanties

* La France veut jouer un rôle de trait d'union (Actualisé avec nouveaux développements)

par Julien Ponthus et Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 11 juillet (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro sont entrés samedi soir dans un sprint final de négociations pour obtenir de la Grèce de nouvelles garanties sur le plan de réformes qu'elle promet de mettre en oeuvre en échange de son maintien dans la zone euro.

Les discussions, entamées à 15h00 (13h00 GMT) dans un climat d'incertitude totale quant à leur issue, se poursuivaient dans la soirée pour tenter de convaincre de nombreuses capitales de donner leur feu vert au lancement d'un troisième plan de sauvetage pour Athènes.

"Il ne faut pas commencer ces négociations sans la mise en oeuvre de certaines mesures" promises par le gouvernement d'Alexis Tsipras, a estimé un diplomate européen, traduisant le peu de confiance qu'un groupe de capitales emmené par Berlin ressent vis-a-vis d'Athènes.

Ces dernières craignent que le gouvernement grec n'interrompe la mise en oeuvre des privatisations et des réformes promises à ses créanciers, comme celle des retraites ou de la fiscalité, après l'obtention de fonds européens.   Suite...