L'Eurogroupe pas sûr de parler de la dette grecque-Dijsselbloem

samedi 11 juillet 2015 15h19
 

BRUXELLES, 11 juillet (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro réunis ce samedi pour examiner les dernières propositions du gouvernement grec et l'évaluation qu'en ont fait les créanciers n'auront peut-être pas le temps de se pencher sur la question sensible de la restructuration de la dette grecque, a déclaré le président de l'Eurogroupe.

A son arrivée à Bruxelles, Jeroen Dijsselbloem a dit s'attendre à des négociations "difficiles" entre les ministres favorables à un accord avec la Grèce et ceux qui demandent des garanties supplémentaires, soulignant qu'il existe "un gros problème de confiance".

Compte tenu des nombreux points qui restent à éclaircir, "il n'est pas certain que nous parviendrons à parler de restructuration de la dette aujourd'hui", a-t-il dit.

Une probable restructuration de la dette grecque, jugée nécessaire par les créanciers mais qui suscite de fortes réticences dans certains pays comme l'Allemagne, est le principal argument qu'a avancé le Premier ministre grec Alexis Tsipras pour faire accepter par ses compatriotes les nouvelles mesures d'austérité auxquelles son gouvernement s'est engagé après les avoir appelé à voter contre lors du référendum de dimanche dernier.

(Bureau de Bruxelles; Tangi Salaün pour le service français) )