SYNTHESE-Tsipras demande au parlement grec de soutenir ses réformes

vendredi 10 juillet 2015 18h21
 

* Le programme reprend les propositions des créanciers

* François Hollande juge le plan "sérieux et crédible"

* L'Allemagne exclut toute décote de la dette d'Athènes

* Les marchés financiers espèrent un accord

par Angeliki Koutantou et Michele Kambas

ATHENES, 10 juillet (Reuters) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a appelé vendredi les élus de son parti de gauche Syriza à soutenir un programme de réformes qui reprend un grand nombre d'exigences des créanciers d'Athènes en échange d'une aide financière.

Les propositions d'Athènes sont actuellement examinées par les "institutions" (Fonds monétaire international, Commission européenne, Banque centrale européenne), qui livreront leur diagnostic d'ici la fin de la journée.

Si l'évalution est globalement positive, l'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro, qui se réunit samedi à 13h00 GMT, décidera de l'utilité d'ouvrir des négociations avec Athènes pour un prêt sous condition du Mécanisme européen de stabilité (MES). La décision nécessite l'assentiment de pays représentant 80% du capital du MES.

Le premier accueil réservé aux propositions grecques a été jugé favorablement par les marchés financiers: l'euro a gagné plus de 1% contre le dollar, les Bourses européennes ont fini en forte hausse et les rendements des obligations d'Etat italiennes, espagnoles et portugaises se sont détendus.   Suite...