Grèce-La France juge les propositions sérieuses et crédibles

vendredi 10 juillet 2015 09h59
 

PARIS, 10 juillet (Reuters) - Les nouvelles propositions transmises par le gouvernement grec à ses créanciers constituent un "ensemble sérieux, crédible, global", a déclaré vendredi le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Harlem Désir, qui a plaidé pour la reprise des négociations.

Dans ses propositions transmises jeudi soir, la Grèce se plie à un certain nombre d'exigences de ses créanciers. Athènes prévoit notamment une hausse des taxes sur le transport maritime et une suppression, pour la fin 2016, de la fiscalité avantageuse dont bénéficient ses îles, composantes essentielles de l'industrie du tourisme.

"C'est un moment très important pour la Grèce mais aussi pour l'Europe", a estimé Harlem Désir sur Radio Classique, selon la transcription de son interview transmise par la chaîne.

"Les propositions qui ont été transmises sont un ensemble sérieux, crédible, global de réformes qui portent sur la modernisation de l'administration, de l'État, de l'économie en Grèce", a-t-il souligné. "C'était ce qui était demandé".

"A partir du moment où il y a un engagement aussi sérieux, aussi fort de la part d'Alexis Tsipras et son gouvernement, il faut que les négociations puissent aboutir", a-t-il ajouté.

"Maintenant, il faut que l'Europe soit au côté de ce pays, qu'elle lui donne la possibilité de rester dans la famille européenne". (Marine Pennetier, édité par Yann Le Guernigou)