Grèce-Le contrôle des capitaux doit demeurer-Weidmann (BCE)

jeudi 9 juillet 2015 09h34
 

FRANCFORT, 9 juillet (Reuters) - Le contrôle des capitaux doit rester en place en Grèce jusqu'à conclusion d'un nouvel accord de renflouement, estime Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, ajoutant qu'il ne faut plus accorder d'aide de financement banque centrale au secteur bancaire grec.

Il appartient aux pays de la zone euro plutôt qu'à la Banque centrale européenne (BCE) de résoudre la question grecque, a-t-il déclaré jeudi.

"L'Eurosystème ne doit pas augmenter la fourniture de liquidité et le contrôle des capitaux doit rester en vigueur jusqu'à conclusion d'un accord d'aide adapté... et il faut garantir la solvabilité à la fois de l'Etat grec et du système bancaire grec", a dit Weidmann, qui siège par ailleurs au Conseil des gouverneurs de la BCE.

"Les banques centrales doivent montrer quelles sont leurs limites", a poursuivi Weidmann. "Soyons bien clairs: la responsabilité de l'évolution de la situation grecque tient au gouvernement grec et aux pays fournissant une aide et non au Conseil des gouverneurs de la BCE". (John O'Donnell, Wilfrid Exbrayat pour le service français)