La police chinoise enquêtera sur des ventes à découvert suspectes

jeudi 9 juillet 2015 04h51
 

PEKIN, 9 juillet (Reuters) - La police chinoise enquêtera sur les ventes à découvert d'actions chinoises considérées comme "malveillantes", a annoncé jeudi l'agence de presse Chine nouvelle.

L'enquête va permettre aux autorités de "contre-attaquer" face à des activés illégales, précise Chine nouvelle sur son microblog officiel.

Les marchés bousiers chinois ont chuté de près d'un tiers sur le mois écoulé.

Pour enrayer cette chute, l'autorité de régulation des marchés boursiers a annoncé mercredi soir que les actionnaires détenant des participations supérieures 5% dans des sociétés chinoises cotées en Bourse n'auraient plus le droit de vendre leurs titres pendant une période de six mois.

L'interdiction s'applique aussi aux investisseurs étrangers qui détiennent des participations dans des sociétés cotées à Shanghai ou à Shenzhen, bien que celles-ci soient souvent inférieures à 5%. (Koh Gui Qing et Shao Danielle Rouquié pour le service français)