France-L'OCDE recommande un contrôle renforcé des chômeurs

jeudi 9 juillet 2015 12h33
 

* Un système de soutien coûteux et peu efficace, selon l'OCDE

* Pôle emploi renforcera ses contrôles à la rentrée

* Un Smic élevé et des exonérations de charges coûteuses

PARIS, 9 juillet (Reuters) - L'OCDE appelle la France à renforcer le contrôle des chômeurs ainsi qu'à veiller à un meilleur équilibre entre leur protection et les incitations au retour à l'emploi.

Dans ses perspectives annuelles de l'emploi publiées jeudi, l'Organisation de coopération et de développement économiques note que la France reste confrontée à un taux de chômage "élevé et persistant", qui se situait au premier trimestre trois points au-dessus de la moyenne de ses membres (7,0%).

Pour améliorer la situation, l'OCDE recommande notamment des "politiques d'activation efficaces" pour faciliter le retour à l'emploi des chômeurs, et qui reposent sur des "institutions et des politiques du marché du travail fortes".

Sur ce point, elle relève que la performance de la France n'est pas à la hauteur des efforts consentis avec des prestations chômage représentant 1,41% du PIB en 2012 (contre 0,92% pour la moyenne de l'OCDE) et des politiques actives de l'emploi d'un coût de 0,87% du PIB (contre 0,55% dans l'OCDE).

"Un système d'allocations aussi généreux ne peut être durable que si les chômeurs reçoivent les incitations et le soutien dont ils ont besoin pour les aider à retrouver rapidement un emploi et si leur recherche d'emploi est convenablement contrôlée", écrit-elle .

Alors qu'il a prouvé son efficacité dans plusieurs pays, l'OCDE juge qu'en France le contrôle des chômeurs "devrait être renforcé". Elle estime d'autre part que, en l'état actuel, l'échelle des sanctions pour insuffisance de recherche d'emploi est "inadaptée" et leur mise en oeuvre "très difficile".   Suite...