Le blocus israélien empêche la reconstruction de Gaza

mercredi 8 juillet 2015 18h00
 

LONDRES, 8 juillet (Thomson Reuters Foundation) - Le blocus israélien qui limite l'importation de matériaux de construction dans la bande de Gaza a provoqué une envolée spectaculaire du chômage dans l'enclave palestinienne et rend impossible sa reconstruction, estiment des organisations humanitaires.

Selon Christian Aid, moins de 1% des matériaux nécessaires à la reconstruction de la bande de Gaza, partiellement détruite à l'été 2014 lors du conflit avec Israël, a pu y pénétrer.

Israël surveille étroitement les frontières de Gaza depuis 2006, année de l'arrivée au pouvoir du mouvement islamiste Hamas.

De fait, la bande de Gaza est désormais complètement coupée du monde, ce qui "a contribué à créer l'un des taux de chômage et un niveau de dépendance à l'aide extérieure parmi les plus élevés de la planète", dit William Bell, porte-parole de Christian Aid, dans un communiqué.

Israël a lancé l'opération "Bordure protectrice", il y a un an jour pour jour en réaction aux tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

Les bombardements de l'armée de l'air et de l'artillerie israélienne ont coûté la vie à plus de 2.100 Palestiniens, essentiellement des civils. Quelque 100.000 maisons ont été endommagées et 12.000 détruites. Pour l'instant, aucune n'a été reconstruite.

Selon Oxfam, l'économie gazaouie repose de plus en plus sur l'aide internationale et 80% de la population en est dépendante.

Le taux de chômage est l'un des plus élevés de la planète, avec près de 68% de sans-emploi chez les moins de 24 ans, dit Oxfam. Faute d'opportunités, ces jeunes sont de plus en plus nombreux à risquer leur vie en essayant de franchir la clôture érigée par Israël aux frontières de Gaza, poursuit l'organisation humanitaire britannique.

Au rythme actuel, la reconstruction de Gaza sera achevée dans plus de 70 ans, ajoute-t-elle.   Suite...