Moscovici voit la taxe sur les transactions financières en 2017

mercredi 8 juillet 2015 15h42
 

PARIS, 8 juillet (Reuters) - Les négociations sur la création d'une taxe sur les transactions financières devraient se conclure cette année en vue d'une mise en place début 2017 dans les onze pays européens impliqués, a estimé mercredi le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici.

"J'ai l'impression que tout ça va atterrir au courant de l'automne 2015 pour une mise en oeuvre autour du début 2017", a-t-il dit lors des rencontres financières de Paris Europlace.

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a évoqué de son côté une "première étape" de la mise en place de la taxe dès 2016.

"On a bien avancé sur des bases qui étaient souhaitées par la France", a-t-il dit lors d'un point de presse.

Il s'agit, selon lui, qu'elle repose sur une "base la plus large possible (...) en recherchant plutôt des taux faibles et avec un mode de perception qui permette de lutter au maximum contre les délocalisations" d'activités financières vers les pays qui n'appliqueront pas la taxe.

Le directeur général adjoint de BNP Paribas, Alain Papiasse, a souligné lors des rencontres Paris Europlace que tous les établissements financiers présents dans les pays qui appliqueront la taxe sur les transactions réfléchissaient à des délocalisations d'activités vers Londres, la Grande-Bretagne n'étant pas partie prenante aux négociations.

"Le risque majeur pour l'Union européenne et les ministres des Finances concernés, c'est une taxe qui ne leur rapporte rien et les opérations qui vont se déplacer au grand bénéfice d'une place que nous respectons tous mais qui se pose la question de rester dans l'Union ou pas", a-t-il dit. (Leigh Thomas, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)