La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mercredi (clôture)

mercredi 8 juillet 2015 18h35
 

* Variation des futures sur indice CAC 40 <0#FCE:>
    * Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 8 juillet (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40, à l'instar des
autres indices européens, s'est offert un timide rebond (+0,75%
à 4.639,02 points) après quatre séances consécutives de baisse
et une perte cumulée de 5,75% directement liée à la crise
grecque.
    Les marchés voulaient croire mercredi soir que d'ici à
dimanche, un compromis sera trouvé avec Athènes. 
    
    * Les valeurs pétrolières (+0,64%) ont enregistré la
meilleure performance sectorielle en Europe, dopées par la
hausse des cours du pétrole, elle-même corrélée à la
baisse du dollar, notamment contre yen. 
    * TECHNIP, qui avait chuté de 8,27% mardi après
l'annonce d'un plan de restructuration, a gagné 1,43% à 50,0
euros, TOTAL 0,57% à 42,245 euros. Hors CAC, MAUREL ET
PROM a pris 1,71% à 6,189 euros.
    
    * Les valeurs automobile (-1,93%), fortement
exposées aux cycles et à la Chine, premier marché mondial de
l'automobile, ont accusé la plus forte baisse sectorielle en
Europe. 
    VALEO (-4,61% à 128,15 euros) et RENAULT 
(-4,51% à 86,58 euros) ont accusé les plus fortes baisses de
l'indice CAC 40. PEUGEOT a perdu 2,93% à 17,205 euros
et FAURECIA 2,87% à 35,42 euros.
    
    * ARCELORMITTAL (+3,07% à 8,131 euros) a signé la
plus forte hausse de l'indice CAC 40 sur des achats à bon
compte, après avoir perdu près de 26% depuis son plus haut du 15
mai (10,63 euros). Le titre a résisté à la tendance du secteur
des matériaux de base (-0,05%) qui, après avoir occupé
la première place parmi les hausses sectorielles en Europe, a
effacé ses gains dans l'après-midi, les investisseurs étant
inquiets pour l'économie de la Chine, un des plus gros
consommateurs mondiaux de matières premières. 
    
    * ALSTOM (+2,28% à 25,575 euros), SAFRAN 
(+1,98% à 60,12 euros), profitant notamment de la relative
faiblesse de l'euro contre dollar.
    * Un rapport d'information parlementaire souligne le risque
d'un impact négatif en termes de prises de commandes d'une
reprise de l'activité réacteurs nucléaires d'AREVA 
(-2,21% à 7,3 euros) par EDF (+1,48%). 
       
    * VIVENDI s'est adjugé 2,53% à 22,325 euros après
la décision favorable de l'Autorité des marchés financiers (AMF)
qui a jugé conforme le projet d'offre publique d'achat de
Vivendi sur Société d'édition de Canal Plus (SECP), relevé lundi
de 7,60 à 8,0 euros par action. 
    
    * SCHNEIDER ELECTRIC a engrangé 1,57% à 60,01
euros, Jefferies ayant relevé sa recommandation de
"sous-performance" à "conserver", avec un objectif de cours à 60
euros. Le broker anticipe une légère amélioration de la
croissance organique du groupe au deuxième trimestre 2015
(-0,3%) par rapport au premier trimestre (-2%).
    
    * PUBLICIS a gagné 1,72% à 66,12 euros. Goldman
Sachs soulignant dans une note le potentiel de croissance de la
valeur qui a sous-performé le secteur de la publicité depuis
mi-mars. 
       
    * NEXANS, plus forte hausse de l'indice SBF 120
, a gagné 4,28% à 33,515 euros, Exane BNP Paribas ayant
repris la couverture avec une opinion "surperformance" et un
objectif de cours de 45 euros. 

    * AIR FRANCE-KLM a progressé de 2,15% à 5,974
euros après avoir fait état mercredi d'un trafic passagers en
hausse de 1,5% en juin, sa compagnie à bas coûts Transavia
progressant plus vite que ses autres filiales. 
     
    * BENETEAU a fait un bond de 5,7% à 15,75 euros.
Société générale a porté son objectif de cours de 14,7 à 17,5
euros avec une recommandation d'achat, le broker anticipant une
augmentation de ses ventes de 14%, à périmètre constant, au
troisième trimestre.

 (Raoul Sachs, Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)