8 juillet 2015 / 06:48 / dans 2 ans

LEAD 2-La Bourse de Tokyo plonge de 3,14%, sous les 20.000 pts

(Actualisé avec les volumes en forte hausse au §4 et valorisation §11)

TOKYO, 8 juillet (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse de 3,14% mercredi, à un plus bas niveau de sept semaines, dans un marché préoccupé par l‘ampleur de la correction boursière en Chine.

L‘indice Nikkei a enfoncé nettement le seuil des 20.000 points pour terminer en baisse de 638,95 points à 19.737,64 points. Cette baisse sans précédent depuis mars 2014 le ramène à son plus bas niveau depuis le 15 mai.

Le Topix, plus large, a chuté de 54,75 points (3,34%) à 1.582,48, son plus bas niveau depuis le 8 mai. Il s‘agit de sa plus forte baisse depuis près d‘un an et demi.

Le volume pour les valeurs du Topix a atteint les 3.390 milliards de yens, soit un niveau supérieur d‘environ 45% à la moyenne observée depuis un an. Le volume sur le contrat future du Nikkei a de son côté été le plus important depuis six mois.

L‘indice CSI300 des valeurs chinoises continentales a perdu jusqu‘à 8% en séance mercredi, accusant une baisse de plus de 30% par rapport à ses pics de sept ans atteints en juin.

“Cela va affecter l‘économie réelle. Les Chinois qui avaient gagné des fortunes en Bourse auraient dû dépenser beaucoup, mais il n‘en sera rien”, commente Seiki Orimi, stratège chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities.

Les entreprises les plus exposées à la Chine ont accusé les plus fortes baisses, à l‘image des groupes industriels Komatsu et Hitachi Construction Machinery qui ont perdu respectivement 5,80% et 4,01%.

Le géant du négoce Sumitomo Corp a lâché 5,20% et son concurrent Mitsubishi Corp 3,73%.

Itochu, autre grand conglomérat japonais, a plongé de 9,24% à 1.404 yens, également affecté par un article du journal Nikkei selon lequel les actionnaires de Bosideng International Holdings s‘opposent à son projet de rachat du groupe de prêt-à-porter.

Les valeurs liées au tourisme, qui avaient profité de l‘afflux de visiteurs chinois au Japon, ont aussi marqué le coup à l‘instar du groupe de grands magasins Isetan Mitsukoshi (-5,27%).

Certains analystes se veulent optimistes en notant que le Nikkei se paie désormais moins de 16 fois les résultats estimés, un niveau de valorisation intéressant que l‘indice retrouve pour la première fois depuis février. Cela pourrait inciter des investisseurs à long terme à revenir sur le marché. (Hideyuki Sano, avec la contribution d‘Ayai Tomisawa, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below